Essaie du Sony DSC-HX400V pour la photo et la vidéo

Appareil photo: Sony DSC-HX400 V – Test et avis

J’ai choisi un appareil photo  Sony DSC-HX400 V un APN adapté à la randonnée. Performant et léger, avec un mode manuel, simple et complet et  des modes automatiques ou semi-automatiques intelligents… Je vous présente mon appareil photo numérique


Pour commencer j’aimerais vous dire que je n’ai aucune légitimité à vous parler de photo, j’imagine que si vous lisez cette page, c’est que vous avez fait un tour sur mon blog et que vous vous êtes demandé qu’elle type de matériel est utilisée. Cette page n’a pas vocation à vous donner des conseils, je vous présente simplement mon matériel et vous expose les raisons qui mon pousser à faire ce choix.

 

L’intégralité des photos et vidéo que vous trouverez sur cette page sont bruts, elles n’ont bénéficié d’aucune retouche, aucune post-production, néanmoins, afin d’optimiser le chargement de la page, la définition a été réduite à environ 13% de la définition originale.

 

Test macro du Sony DSC-HX400V : un moustique
Un peu de macro : un moustique vu de prêt – Sony DSC-HX400 V

 

Jusqu’en mai 2018 j’utilisais uniquement mon smartphone (Samsung galaxie S5) pour mes photos, je pense que les smartphones récents sont capables de faire de très belle photo dans des conditions simples (bonne luminosité, cible à bonne distance, pas de mouvement…)

Globalement cette situation me convenait, de toute façon, mon budget étant limité, le choix été fait…

Mais récemment, une agence de communication m’a contacté et ma proposée de racheter les droits d’une photo (la cascade de Saint-Etienne Valée française) – me voilà à la tête d’un capital de 500€ destiné à améliorer mon matériel !

 

En photo, 500 € ce n’est pas grand-chose !

 

L’ouverture à f2.8 du Sony DSC-HX400V permet cet arrière-plan harmonieux
Rose rouge avec flou d’arrière-plan f2.8 – Sony DSC-HX400 V

 

J’ai commencé par m’intéresser aux Reflex, tout le monde en parle, j’ai plusieurs amis qui les utilisent…

J’ai beaucoup hésité, j’étais attiré par toutes les possibilités du mode manuel, les objectifs interchangeables en fonction des besoins, la possibilité d’utiliser un vrai flash …

 

 

Deux choses mon fait changer d’avis :

  • Le prix des objectifs, parfois plus cher que le reflex lui-même. Inutile d’avoir un reflex si c’est pour utiliser l’objectif de base. Il faut un objectif pour la macro, un pour la photographie animalière, un pour les paysages … brefs ça revient cher !
  • Le poids ! le but c’est de prendre des photos en randonnée ! ou, dès qu’une occasion se présente. Quand on regarde le poids du boitier plus celui des objectifs qu’il faut prendre … ce n’est clairement pas adapté à mon programme.
Test surexposition Sony DSC-HX400V au lac du Paladru en Isère
Lac du Paladru en Isère, avec une légère surexposition – Sony DSC-HX400 V

 

 

Je me suis ensuite intéressé aux compacts… mais, comparé à mon smartphone actuel, les améliorations auraient été minimes, voire inexistante.

Enfin j’ai appris qu’il existait un troisième type d’appareils photo numérique : les bridges

Entre le compact et le reflex, selon les modèles, ils sont soit plus près du reflex, soit plus près du compact.

Après plusieurs semaines passées à comparer, mon choix s’est arrêté sur un Bridge, le Sony DSC-HX400V

 

 

Je ne vais pas vous refaire la notice technique complète, je vais simplement vous lister les quelques points essentiels qui m’ont fait prendre cette décision :

 

  • Un poids total de 660g et des dimensions très raisonnable, idéal pour pouvoir l’’amener partout

 

  • Un zoom optique de 50x (100x numérique) … on peut prendre la lune en photo (ou en vidéo) ! ou un animal à bonne distance

 

 

Zoom sur la lune x100 à main levé – vidéo Sony DSC-HX400V

 

  • Un stabilisateur 5 axes hyper performant, vous pouvaient utiliser le zoom au maximum à main levée et avoir une image parfaitement nette !
Test du zoom Sony DSC-HX400V x100 à main levé grâce au stabilisateur 5 axes
Zoom x100 à main levé, sur deux canards à Uzès – Sony DSC-HX400 V

 

  • Plusieurs modes automatiques ou semi-automatiques performant – pour pouvoir prendre une photo sur le vif, sans avoir à tout réglés

 

  • Un mode manuel complet, qui permet notamment de régler les iso, la vitesse d’obturation, l’exposition… indispensable pour faire des photos dans une grotte, une ville de nuit ou une cascade en pose longue

 

 

  • Un grand angle (25mm) idéal pour photographier un paysage

 

Test Sony DSC-HX400V le mode HDR pour l’exposition – un champ de maïs dans l’Ain
Une culture de maïs dans l’Ain, f8 pour l’ouverture et HDR pour l’exposition – Sony DSC-HX400 V

 

  • Une ouverture maximale de F2.8 (grand angle) pour faire des photos nettes au premier plan, avec un flou harmonieux en arrière-plan
Test Sony DSC-HX400V avec ouverture maximum sur une rose rouge
Une rose rouge, photo avec ouverture f2.8 pour obtenir un flou d’arrière-plan – Sony DSC-HX400 V

 

  • Une ouverture minimale de F8 pour faire des photos avec une grande profondeur de champ (idéal pour un paysage ou un coucher de soleil)

 

  • Une résolution de 20 MPX (pour pouvoir imprimer les photos en grand format), ou réajuster le cadrage en post-production
Test photo, profondeur de champ Sony DSC-HX400V
La Cèze à Bagnols-sur-Cèze, ouverture à f8 pour une grande profondeur de champ – Sony DSC-HX400 V

 

Les petits plus qui n’ont pas pesaient dans ma décision, mais qui sont quand même sympas :

 

  • Transfert des photos possible en wifi vers un ordinateur ou un smartphone (pratique pour partager rapidement les photos sur les réseaux sociaux)

 

Test balance des blancs sous lumières artificielles avec un Sony DSC-HX400V
Test: balance des blancs sous lumière artificielle – un bouquet de roses – Sony DSC-HX400 V

 

  • Déclenchement à distance avec un smartphone, un aperçu de la photo apparaît sur le smartphone, il est possible de zoomer directement et d’enclencher la photo à distance (enfin, je pourrais être sur les photos de famille)

 

  • Une fonction GPS permet de géolocaliser les photos… le gestionnaire de photo fournies (à télécharger sur leur site) permet de classer les photos par localisation (ou par date, ou d’autres critères)
Test du zoom optique à main levé sur un addax - Sony DSC-HX400V
Zoom x50 à main levé sur un addax du zoo de Montpellier – Sony DSC-HX400 V

 

Voilà, c’est l’essentiel de ce que j’avais envie de dire sur mon APN.

Je précise que ce n’est pas un article sponsorisé, ni Sony, ni personne d’autre ma demandée de faire cet article. Il y a bien un lien d’affiliation Amazon, mais ce lien et valable pour tout le site, et je n’ai aucun intérêt à vous recommander un appareil en particulier !

 

 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, cet article vous a plu ?

Et vous vous utilisez quoi comme appareil ?

 

Merci de m’avoir lu, @bientôt sur Sunxplore

Auteur de l’article : admin

2 commentaires sur “Appareil photo: Sony DSC-HX400 V – Test et avis

    R Olivier

    (18 novembre 2018 - 18 h 38 min)

    EN PANNE APRES MOINS DE 3 ANS !
    Le DSC-HX400V est effectivement un appareil bridge très versatile, agréable à utiliser, le zoom est très agréable pour des photos d’animaux ou de nature à grande distance, l’écran LCD repositionnable est un plus. Malheureusement après moins de 3 ans d’utilisation le stabilisateur tombe en panne, rendant impossible toute prise de photos nettes. Des milliers d’utilisateurs sur Internet ont le même problème, voyez par exemple http://sony-e-62-10.tk/ ou cherchez E:62:10 sur Internet. Si j’avais su jamais je n’aurais acheté ce modèle.

      admin

      (19 novembre 2018 - 20 h 38 min)

      Merci pour votre retour, j’espère que je n’aurai pas le même problème. De mon côté je reste globalement satisfait de mon achat, mais j’ai remarqué du bruit (numérique) sur certaines de mes images…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *