Un chemin de randonnée dans les collines de Sernhac

Une randonnée qui traverse les vestiges d’un aqueduc romain à Sernhac

Un chemin de randonnée dans les collines de Sernhac
Sur les hauteurs des collines de Sernhac, la randonnée de l’aqueduc romain

Quand j’ai découvert cet endroit pour la première fois, je n’avais que huit ans, à cette époque je n’avais pas réalisé que le Pont du Gard, n’était qu’un petit morceau de cet immense aqueduc romain de plus de 52 Kilomètres. Les vestiges de Sernhac, m’ont fait réaliser que mon professeur d’école ne disait pas que des bêtises : il n’y a pas que le Pont Du Gard. L’aqueduc part d’Uzes, et va jusqu’à Nîmes… Tout a était fait à la main, on voit encore les traces de pioche dans le tunnel de calcaire que l’eau emprunter.

Un chemin au milieu des pierres sèche
Début de la randonnée entre les pierres sèche – le site de l’Aqueduc Romain de Sernhac

Cette randonnée commence sur un espace aménagé, entre les collines et la garrigue, le décor est dégagé, l’herbe est tondue…

Proche de l'entrée de l'aqueduc de Sernhac
A proximité de l’entrée de l’aqueduc

Après cinq minutes de marche seulement, on arrive au fameux aqueduc. Le tronçon d’une centaine de mètres présent à Sernhac est un tunnel creusé dans le calcaire. Il est remarquablement bien préservé. Il faut passer dans le canal que l’eau empruntée pour poursuivre la randonnée, c’est seulement arrivé au milieu du tunnel, qu’un puits de lumière vous fera réaliser que vous êtes à trois mètres sous terre.

Dans la continuité du Pont du Gard
Au cœur de l’aqueduc, ce tunnel servait à acheminée l’eau entre Uzes et Nîmes

 

Le canal de l'aqueduc
plus on avance, plus il fait sombre, heureusement, il y a quelques puits de lumière

Une foi sortie du canal, on se retrouve au milieu de la garrigue ou le calme règne… Un chemin un peu escarpé nous invite à poursuivre vers le sommet des collines. Sur le chemin, de nombreux points de vue permettent d’observer le site dans son ensemble. Une foi au sommet un pin parasol (qui porte bien son nom) vous offre un peu ombre. Le temps de boire deux gorgées d’eau et nous voilà reparties.

Une vue d'ensemble du site de l'aqueduc romain de Sernhac, dans le gard
Vue sur le site de l’aqueduc romain de Sernhac dans le gard

 

La suite du parcours offre une succession de points de vue, tous plus beau les uns que les autres, on aperçoit plusieurs villages, dont celui de Montfrin facilement reconnaissable à son château. En chemin, on croise un mazet, qui jadis abrité probablement un Berger pour ses nuits.

Un Mazet en bordure du chemin de randonnée
Un Mazet, ce petit édifice servait d’abri pour un Berger

 

En tout, c’est une promenade d’environ 2h30, qu’il vaut mieux éviter de faire en plein été, car la garrigue offre peut de points d’ombre.

Un chemin de randonnée sur les hauteur de Sernhac dans le gard
Au sommet des collines, la vue est vraiment manifique

J’espère que la balade vous a plus,
À bientôt sur mon blog…

Auteur de l’article : admin

5 commentaires sur “Une randonnée qui traverse les vestiges d’un aqueduc romain à Sernhac

    Romain DI CATALDO

    (20 avril 2017 - 19 h 43 min)

    Article intéressant et captivant ! Bonne continuation :p

      admin

      (21 avril 2017 - 7 h 43 min)

      Merci pour tes encouragements

    Josie Vaudon

    (21 avril 2017 - 10 h 20 min)

    Bonjour
    Je viens de lire votre article c’est super je connais le pont du Gard mais pas la partie que vous venez de décrire et du coup cela donne envie de faire cette randonnée
    merci pour le partage
    ????????????

    Broussou

    (24 avril 2017 - 15 h 04 min)

    Ça donne envie d’aller y faire un tour ……????

    Tonkin Voyage Vietnam

    (15 mai 2017 - 5 h 01 min)

    Bonjour, merci pour votre partage.
    Cac me donne l’envie de visiter, très naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *